Archives de catégorie : 3 éme voyage en 2012

et de trois

La conversation pendant notre repas de ce midi a tourné autour de notre prochain projet de voyage , et bien devinez où nous souhaitons partir :     MADAGASCAR et la côte de la vanille au nord est . Je viens de poster un émail à Claude un guide magique pour qu’il me    propose ses services . Départ prévu en janvier ou février 2012.

notre billet en poche

notre billet en poche nous venons de réserver notre prochain voyage à Madagascar et avons notre    billet d’avion en poche. Ce sera de nouveau avec la compagnie Air Madagascar que nous nous envolerons vers la grande île. Notre choix de patir en février (période chaude et très humide) va nous    permettre de découvrir un autre visage de ce pays, la végétation , la faune et les paysages sont différents de ceux que nous avons rencontré lors de nos 2 précédentes visites.cette fois    ci pas de moto , les pistes en cette saison ne sont praticables qu’en 4×4 ,claude va nous accompagner avec son véhicule.

Et comme d’habitude la passion des voyages a déclenché chez nous une fébrilité et le compte à rebours. Vivement février

airmada3

<a href= »http://www.holidaycheck.fr/region-Infos+voyages_Madagascar-rid_651.html »    target= »_blank »>voyage à Madagascar</a>

le projet 2012

départ début février 2012 , direction la côte nord/est dite « côte de la Vanille’ après avoir transité par la capitale  , un avion va nous déposer à Antalaha    . Accompagné par un guide et ami ‘Claude’ nous passerons la première semaine à parcourir cette région. Et cela malgré une période peu favorable aux déplacements, car c’est la saison des pluies    abondantes , des tornades et des moustiques. En revanche c’est aussi la saison la plus spectaculaire pour la faune et la flore. Les marchés sont remplis de pleins de merveilleux légumes et de    fruits savoureux.

La deuxième semaine nous visiterons l’extrême nord de la grande île : Diégo Suarez et la fameuse baie avec le pain de sucre.

enfin nour redescendrons par la côte ouest en visitant les nombreuses réserves et parcs nationaux pour terminer notre voyage à Tananarive et reprendre l’avion    pour la France.

Première frayeur

Alors que le compte à rebours est commencé ( j-12) la panique s’est emparée de notre maison . Mais où avons nous rangé nos passeports?Heureusement après quelques heures d’angoisse    nous avons remis la main dessus , ils étaient bien rangés dans un tiroir par les bons soins de mon épouse .

A chaque jour un peu de préparation , liste des documents à emporter et celle du matériel , passer chez le médecin et chez le pharmacien et achat des ponchos, sacs à dos et bonnes    chaussures de randonnée . Préparation du matériel pour faire don à une école malgache. Et  surf sur le net , pour approfondir mes informations sur la région que nous allons visiter : la côte    nord/est dite de la Vanille . Enfin se préparer ,à passer de la grisaille froide et humide de la Normandie, à la chaleur de l’été austral.

le premier jour

  • DSC00051
  1. DSC00059

Après un v oyage en avion très agréable sur la compagnie nationale Malgache : Air Madagascar , une escale à Tananarive et une autre surprise à Maroantsetra, nous avons atterri à Antahala sur la côte est de    la grande île. De suite c’est la température qui nous surprend ,8 heures du matin et déjà 30° , et grand soleil . Un magnifique taxi ultra

moderne de type 4l avec tous les accessoires qui vont bien , nous transport à l’hôtel au joli nom d’Océan Momo . En bord de plage sur l’océan indien , le cadre est merveilleux et l’accueil des    plus agréable . après avoir pu nous entretenir avec bien des personnes du coin , nous décidons de donner à ce nouveau voyage un caractère très différent des autres . Ce sera Mora mora (tout    doucement en Malgache) et avec un certain confort . Ainsi nous trancherons avec le Madagascar que

nous avions découvert précédemment .Dès demain nous partirons visiter un domaine : plantation de vanille, et dès ce soir nous dinerons d’une bonne langouste cuisinée à la  vanille.

DSC00067

DSC00148

DSC00142

surprises ,surprises

loin de ce que nous pensions trouver en cette région de la côte de la vanille , car à en lire les guides papiers , nous allions nous noyer sous des pluies    diluvienneset être dévorés par des hordes de vilains moustiques. Si la température ne descend pas au dessous de 30° le ciel est ,dans la journée , tout bleu , et nous n’avons toujours pas vu la    queue d’un moustique . Pour le reste ce n’est que du bonheur, les paysages , la nourriture ,l’acceuil et les malgaches sont formidables. De longues escapades en forêt en dégustant les fruits    sauvages et la rencontre dans les villages ponctuent nos journées .il n’est pas possible de tout descrire depuis le poste internet d’ici , mais promis dès notre retour je vous dis    tout.

la côte de la Vanille

Notre premiére visite sur la grande île de Madagascar a été pour la côte ‘est’ dite côte de la Vanille. Pour accéder à cette région une seule route (ou plutôt piste) , seulement elle est    impraticable en cette saison des pluies , il faut compter avec un peu de chance et énormément d’effort , 4 jours pour faire les 160 km . Donc c’est en avion que nous nous rendons à Antalaha avec    la compagnie nationale ‘air Madagascar’ (excellente compagnie).

DSC00047

puis c’est en taxi de type 4l renault que nous rejoingnons le centre ville et notre hébergement : l’hotel Océan Momo.

DSC00078

pas du tout déçu de ce choix , superbes bungalows au bord de l’océan indien et premier repas de roi avec une bonne langouste .Le cadre est très agréable , mais il nous faut nous habituer à la    température ambiante environ 36° , heureusement le ciel est bleu et il n’y a aucun moustique à l »horizon .DSC00095DSC00098DSC00130DSC00101

Cette ville repire la tranquilité et nous nous y sentons tout de suite très à l’aise , les    vacances commencent bien.

DSC00112DSC00150DSC00186DSC00172DSC00159DSC00188DSC00171DSC00190DSC00195DSC00196

Notre premiére nuit bercée par les flots de l’océan indien sera réparatrice du long voyage qui nous a amené en ce petit coin de paradis.

la bonne rencontre

il faut aussi un peu de chance pour bien réussir un voyage , ainsi dès le départ c’est la rencontre avec Valérie et hanch (milles pardons si j’ai écorché son prénom) qui va nous permettre de    magnifiques visites et de superbes ballades . Pris en charge par Julien notre chauffeur pour quelques jours , nous découvrons le domaine d’Ambohimanitra.

DSC00206DSC00259DSC00207DSC00213

Sur cette plantation de vanille de plus de 40 h nous découvrons une    multitude d’épices et de plantes aromatiques.

DSC00214DSC00217DSC00224DSC00228

la visite guidé par le responsable de la plantation est un    merveilleux moment , tout est si exotique et la végétation si belle.

DSC00236DSC00241

mais la cerise sur le gâteau est le repas que nous avons pris sur    place , préparé par une cuisiniére Malgache de talent , (tellement talentueuse que nous ne la quitterons pas pendant 10 jours) .

DSC00268DSC00263DSC00261

Andapa via Sambava

Après cette visite au domaine d’Ambohimanitra , nous rejoingnons    la ville de Sambava plus au nord, une petite étape avant de nous engouffrer à l’intérieur des terres vers la ville d’Andapa . Et toujours en compagnie de Valérie et son équipe. Sambava tout comme    Antalaha est une ville bien tranquille au bord des plages de sable blanc, l’océan y est plus animé ,et les paysages sont ponctués de cocotiers , il faut dire que c’est à Sambava que l’on trouve    la plus vaste cocoteraie du monde.

DSC00279DSC00292DSC00304DSC00307DSC00309DSC00316DSC00327DSC00328DSC00332DSC00335DSC00342DSC00348DSC00350DSC00357DSC00358DSC00365

Andapa au coeur de la nature

notre destination nous éloigne de la côte Est pour nous fondre dans un décor de montagnes et de forêts . La route suit fleuves et torrents et longe le parc National de Marojejy et son  imposant massif.

DSC00386DSC00387

DSC00388DSC00392

la petite ville d’Andapa est pleine de charme , sans doute dû à son isolement . Ici point de structure d’accueil touristique et c’est tant mieux . Seul un petit hôtel et l’ancien comptoir de café    proposent des chambres , notre choix se porte sur l’ancien comptoir , chargé d’histoire et remarquablement aménagé , nous y passerons trois nuits très agréables. Les photos parlent mieux de la    décoration, et du petit déjeuner servit dans la grande salle.

DSC00400DSC00402DSC00408DSC00409

DSC00690DSC00546DSC00547

C’est un peu comme si nous étions sorti du temps habituel pour nous plonger dans un monde magique du bout du monde.

Nous avons pendant ces journées parcouru , petites collines, riziéres,montagnes boisées et chemin menant à de belles cascades.

DSC00412DSC00419DSC00425DSC00429DSC00432DSC00434DSC00435DSC00439DSC00449DSC00452DSC00459DSC00465DSC00476DSC00481DSC00467DSC00469DSC00472DSC00473DSC00475DSC00485DSC00489DSC00491DSC00493DSC00498DSC00512DSC00522DSC00537DSC00542

un immense merci à tous , Fulgence, foster , valerie ,andry, l’épouse de désiré et ce jeune en rouge, sourd et muet qui nous a émerveillé par son courage et sa débrouillardise.

DSC00566DSC00574DSC00575DSC00576DSC00580DSC00585DSC00588DSC00591DSC00593DSC00597DSC00604DSC00615DSC00622DSC00625DSC00630DSC00637DSC00648DSC00652DSC00674DSC00682

pour un petit saut dans la mer d’émeraude

Après ce délicieux séjour de 10 jours sur la côte de la vanille , nous reprenons l’avion pour nous rendre à Antsiranana (Diégo Suarez) .

DSC00932

    Nous rejoignons notre ami et spécialiste de Madagascar , Claude et sa charmante épouse Nicole , ensemble nous allons découvrir le Nord de l’île rouge.

DSC00938

    La première visite sera gastronomique , en visitant la très bonne table du restaurant La Bodéga, fruits de mer et ambiance garanties.

DSC00949DSC01098

    La baie de Diégo est connue comme étant la deuxième plus grande et belle baie du monde , après celle de Rio et comme celle ci un magnifique pain de sucre trône dans la baie.

DSC00951

    Puis nous partons pour la mer d’émeraude , à une vingtaine de km au Nord Est de la ville ,un endroit extraordinaire que même les quelques photos ci dessous ne peuvent décrirent.

DSC00973DSC00979DSC00984DSC00985-copie-1DSC00995DSC01007DSC01012DSC01025DSC01032DSC01050DSC01053DSC01061-copie-1DSC01065DSC01067DSC01074DSC01031

crocodiles et lac sacré

Nous quittons Diégo Suarez pour rejoindre la ville de Majanga sur la côte nord/ouest . Mais d’abord une étape incontournable : visiter le lac sacré au sud de Diégo et ses crocodiles .   La    température est toujours élevée environ 36° le jour et  26° la nuit .

DSC01291DSC01295

    notre route sera parsemée de scénes de la vie quotidienne Malgache. La route semble longue vers Majanga , les paysages sont certes moins séduisants que sur la RN7 ,mais restent très beaux.    Quelques radiers parsèment la route (équipements en béton qui permettent de remplacer un pont pour franchir un petit fleuve ou cours d’eau) . Le Cyclone « Giovanna » vient de balayer cette    région et des pluies diluviennes ont inondé les terres , les radiers sont difficiles à franchir , parfois plus d’un métre d’eau . Heureusement pour nous le plus sérieux ne sera que de 40 cm    et donc assez facile à franchir avec le 4×4.

DSC01310DSC01313DSC01316DSC01334DSC01335DSC01336DSC01337DSC01339DSC01342DSC01501

Majunga la presque belle

Après la beauté du nord de l’île de Madagascar , nous nous rendons à Majunga sur la côte est.  Et de suite nous sommes un peu déçus par cette grande ville. Les conflits entre la mairie    et le personnel communal ont rendu tous les quartiers sales ,comme à l’abandon. De plus il n’y a pas, comme sur la côte ouest, une ambiance agréable. La seule très bonne nouvelle est d’avoir    trouvé en centre ville un super hôtel avec piscine et tout le confort : le Tropicana . et plusieurs restaurants gastronomiques ,dignent des meilleures tables françaises (« la petit cour » à ne pas    manquer).

DSC01427DSC01449DSC01421DSC01451DSC01455DSC01419DSC01456DSC01452DSC01458DSC01459

DSC01461

le port de Majunga est aussi à l’image de la ville , pourtant vanté par bien des guides , il est triste à voir .

DSC01411DSC01412

DSC01408DSC01415DSC01403DSC01406DSC01397DSC01398

DSC01391

    Seul le plus grand Baobab du monde reléve l’intérêt de se rendre à Majunga , car il est impressionnant et unique.

DSC01381DSC01384

Nature et bestioles route Nationale 4

Notre retour vers le centre de l’île croise le parc d’ Ankarafantsika . L’étape mérite d’y consacrer une bonne journée . Le cadre est superbe et les infrastructures sont de bonne qualité . Au    menu : Lémuriens (surtout sur le parking) ,caméléons, oiseaux,papillons, araignés,crocodiles,Baobabs , lac, parcours en fôret , iguanes etc…..

Parc Ankarafantsika

DSC01357DSC01358DSC01359DSC01360DSC01396DSC01470DSC01473DSC01477DSC01478DSC01480DSC01490DSC01497

Route Nationale 4

Toujours pour rejoindre le centre du pays et sa capitale , nous poursuivons notre périple sur la route Nationale 4. Comme partout sur l’île de Madagascar , les scénes de la vie quotidienne    sont nombreuses et pleines de charme . La vie y est difficile , les équipements souvent anciens et très usés. La débrouille des Malgaches est sans limite.

DSC01524DSC01525DSC01527DSC01528DSC01529DSC01530DSC01531DSC01532DSC01533DSC01534DSC01538DSC01539DSC01541DSC01546DSC01544DSC01545DSC01547DSC01550DSC01552DSC01553

un merveilleux tout petit zoo

Je ne suis pas de ceux qui visite un zoo avec plaisir , car les animaux en captivités ne m’ont jamais séduit. Et quant Claude nous propose d’en visiter un , c’est par politesse que j’accepte    . Situé à quelques km au Nord de la  Capitale , il apparaît après un bout de piste de terre rouge défoncée. Il s’agit d’une ancienne maison forte et royale aménagée avec quelques bouts de    planches et de ficelles, en très mini parc dédié aux espèces endémiques de l’île de Madagascar. Lémuriens ,crocodiles,grenouilles,serpents,et bien d’autres espèces sont ainsi visibles . Un pur    moment de plaisir, dû à l’ambiance même de ce lieu . Absolument rien à voir avec tout ce que l’on sait d’un zoo.

DSC01556DSC01557DSC01558DSC01559DSC01562DSC01572DSC01579DSC01581DSC01582DSC01583DSC01586DSC01590DSC01591DSC01592DSC01595DSC01596DSC01597DSC01598DSC01602DSC01603DSC01604DSC01607DSC01605

Sous le soleil de Mada

Il y a parfois dans la vie des instants frustrant , en ce jour d’octobre 2011 ,alors que nous nous faisions une joie , de faire étape « sous le soleil de Mada » ,    notre déconvenue fût très forte quand , le couple de propriétaire la mort dans l’âme nous annonça ne pas pouvoir nous accueillir car archi complet. Il a fallu refaire les nombreux kilomètres    de piste en sens inverse et très déçu. Cette adresse nous avait été chaudement recommandée par notre ami Claude et à la vue du paysage c’était sans aucun doute un super conseil . La revanche nous    la prenons cette année ,cette fois un coup de téléphone pour réserver et en route . C’est Marc le tenancier qui nous reçoit . Et de suite l’ambiance de « Sous le soleil de Mada » fait son effet. Je    n’irais pas plus loin dans la description de ce lieu , mais c’est une sorte de petit paradis terrestre où tout y est fabuleux.

DSC01700.JPGDSC01702DSC01703DSC01705DSC01708DSC01711DSC01713DSC01712DSC01714DSC01716DSC01717

Ici tout est beau , tout est ,bon ,le paysage au milieu de nul part et les petits plats de Marc . En revanche coté mécanique c’est le moyen âge , Marc va faire    son marché en produits frais à Ambositra (17km de mauvaise piste + quelques km sur la RN7 ) dans une 4l renault usée jusqu’à la corde . Il tombe en panne réguliérement ,mais pas de probléme ,    nous sommes à Madagascar et plus précisément « sous le soleil de Mada » et avec Marc tout est possible….

DSC01720DSC01718

Ballades autour de ce lieu insolite:

DSC01721DSC01722DSC01723DSC01724DSC01725DSC01726DSC01727DSC01728DSC01729DSC01730DSC01731DSC01732DSC01733DSC01734DSC01736DSC01737DSC01740 DSC01742DSC01743Et question confort ,avec tout ce matériel ,pour fournir    de l’électricité ,vous n’êtes pas certain d’y voir clair , car il n’y a pas grand chose qui marche correctement , et quand vous entendez Marc hurler « démarre l’autre groupe » c’est pas gagné , il    vaut mieux sortir les lampes de poche.DSC01738DSC01739

En résume , une visite à ne manquer sous aucun prétexte, une des meilleures adresse de Madagascar.

Ps: Marc fait bien attention à ta santé , nous avons besoin de toi

Les girolles de la Nationale 7

La route Nationale 7 regorge de surprises , il faut simplement savoir regarder. Aujourd’hui la bonne surprise vient de ces ramasseuses de champignon .Des    plateaux entiers de girolle,  Toutes fraiches et toutes belles ,elles feront un excellent repas après être passées entre les mains expertes de notre cuisiniére Nicolle. D’ailleurs Nicole    rime avec girolle ,non  !!!                             

DSC01638DSC01637-copie-1DSC01639DSC01640DSC01641DSC01643DSC01644DSC01657DSC01658DSC01659

Vers un quatriéme voyage

Nul doute il y aura bien un autre voyage vers Madagascar ! Cette terre attachante et accueillante nous attire encore malgré nos 3 voyages. S’il fallait retenir    quelques souvenirs de ce séjour : La côte de la vanille est sublime et mérite bien les deux semaines que nous y avons consacré, ensuite Antsiranana (Diégo Suarez) et la magnifique mer d’émeraude    , les trois baies …. et ses bonnes tables .Enfin la gastronomie , avec des établissements dignes des établissements européens (je pense au foie gras , aux fruits de mer : cigale,    langouste, camaron,etc) .

Mais avant tout les Malgaches qui, rencontrant chaque jour des montagnes de difficulté, sont chaleureux .Les enfants souriant qui jouent , vont à l’école , et    aussi pour beaucoup d’entre eux doivent travailler . Tous drapés de leur dignité et leur gentillesse survivent dans ce pays abandonné du bout du monde. Un grand merci à Madagascar , mon épouse et    moi sommes à notre retour en France plus forts que jamais et comprenons encore mieux les valeurs humaines

signé Florence et Philippe Noé