le plus dur reste à faire

le plus dur reste à faire,car il me faut reprendre l’avion pour le retour en France. Dur, car je ne me sens pas l’envie de quitter Madagascar après ce séjour de quatre semaines . Je traîne vraiment  la patte pour me rapprocher de l’aéroport de Tamatave, Hier j’ai rendu la moto et déjà ce geste m’a filer un coup de blues, mais là c’est pire, je tente de me trouver des excuses pour prolonger mon  voyage. Le seul argument qui m’aide c’est que indiscutablement je finirais par revenir sur cette île. Le petit avion est là, nous ne serons qu’une bonne dizaine à le prendre  pour la Réunion.  Ensuite rien de plus classique le 777 vers Charles de Gaulle et les 200 km vers la Normandie. C’est fini pour ce voyage, enfin presque car j’ai un besoin d’en faire le point, en répondant à plein  de questions sur ce pays. Ce sera l’objet des prochains billets de ce blog.

Une réflexion au sujet de « le plus dur reste à faire »

  1. Spokey

    Bonjour,

    Je viens de lire une partie de votre blog, qui date un peu mais m’a fait revivre ce que je ressens lorsque je reviens dans ce pays (je suis un jeune français mais né là bas de parents malgaches).
    Je compte faire un roadtrip en moto prochainement avec des amis, votre expérience va beaucoup m’aider…

    Vous racontez votre histoire avec beaucoup d’honnêteté et beaucoup de coeur, c’était assez poignant et on sent que vous avez vécu une réelle expérience de toute une vie, si courte pourtant…

    Bonne continuation!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *