Un retour vers la Savane

     

Morombé, sa plage et son air tranquille sont derrière moi.

Je file (façon de parler) vers Manja après 80 km de piste toujours aussi éprouvante je dois prendre un bac pour traverser un fleuve important :le Mangoky. il est très large avec beaucoup de courant.

Problème le bac de marche pas car il n’y a plus d’essence, après quelques palabres avec les habitants du village voisin, plusieurs jeunes me proposent de faire cette traversée sur une pirogue. Pour moi c’est ok , pourquoi pas si ça marche, quelques temps plus tard ils me rejoignent sur le la rive avec non pas une pirogue mais deux pirogues reliées entre elles

Une fois le passage effectué, c’est un océan de sable qu’il faut traverser, au moins 2 km, effrayant, heureusement mes anges gardiens sont là pour m’aider.

Une fois de l’autre coté et ayant retrouvé la piste c’est plus d’une heure de discussions que j’ai avec eux sur leurs vies et leurs rêves, et tout cela malgré la barrière de la langue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *